Comment les jeux mobiles éveillent l’émotion (2éme PARTIE)

Posted by



Les annonceurs qui souhaitent susciter l’intérêt de leurs clients d’un point de vue émotionnel devraient utiliser les jeux mobiles. Comme nous l’avons vu précédemment, une étude récente de Nielsen Biometric a montré que les applications de jeux mobiles provoquaient chez les milléniums des réactions émotionnelles plus fortes que les applications de médias sociaux, de messagerie électronique, de messagerie instantanée et de SMS.

D’un point de vue neurologique, les joueurs sur mobile interagissent avec des utilisateurs au moyen de plusieurs mécanismes biologiques distincts, associé à un spectre différent d’émotions et de motivations extrinsèques – le type de motivation qui est hors de l’individu plutôt que celles qui sont à l’intérieur de l’individu. Dans cet article, nous examinerons comment la pratique du jeu provoque l’activité des neurotransmetteurs que sont la dopamine et l’ocytocine afin d’inspirer des sentiments de récompense, de réussite, d’appartenance et de connexion, et comment ces sentiments créent des motivations menant à l’action.

Récompense et réussite – Dopamine

La dopamine a été décrite comme étant « le circuit cérébral de « recherche » de récompenses, qui nous pousse à explorer de nouvelles voies dans notre environnement en quête de récompenses ».
Des études montrent que les jeux vidéo déclenchent ce circuit du plaisir et libèrent de la dopamine dans le cerveau. La mécanique standard « tâche puis récompense » du jeu vidéo sollicite nos instincts orientés vers l’objectif et l’accomplissement.
Le joueur a un objectif, le joueur réussit, le joueur est récompensé et il ressent la libération de dopamine. Une nouvelle tâche est présentée et le cycle recommence. Ce mécanisme de base explique le grand attrait pour les jeux vidéo, pourquoi l’activité attire des utilisateurs quel que soit leur âge et leur sexe et pourquoi la pratique du jeu domine le temps passé sur mobile.

Connexion et liens affectifs – Ocytocine

L’ocytocine est le neurotransmetteur associé aux liens affectifs, à la confiance et aux interactions sociales. Selon une récente étude de l’Université du Michigan, le jeu coopératif, qui est l’un des types de jeu que l’on rencontre dans les E-Sports, peut entraîner la libération d’ocytocine. Mais il fut vraiment surprenant de découvrir lors de l’expérience que les parties en solo sur des jeux vidéo occasionnels et non violents produisaient une augmentation significative de la générosité. Le fait de jouer peut prédisposer un utilisateur aux interactions et à un comportement positif et pro-social.
L’essence fortement sociale des jeux est prouvée par la popularité de jeux sociaux tels que les MMO, les E-Sports et la popularité de sujets sur les médias sociaux.
L’environnement du jeu vidéo, en particulier les jeux sociaux, nourrit l’activité sociale. Une étude de l’Université d’État de Caroline du Nord a montré que les jeux en ligne ne remplacent pas l’activité sociale, mais qu’ils l’accroissent et que la pratique du jeu peut ainsi servir de point de convergence de la vie sociale. De nombreux joueurs apprécient regarder des jeux autant qu’y jouer et des joueurs bâtissent des communautés autour de leurs jeux préférés. Ce phénomène se manifeste dans l’augmentation de sites tels que twitch.tv et kamcord.com.

Jeux mobile, le moteur de l’émotion



Pour plusieurs raisons, le jeu mobile est le support ultime pour toucher des publics dans des états émotionnels positifs élevés. Comme nous l’avons dit précédemment, les smartphones sont profondément associés aux émotions — nous les utilisons pour nous connecter aux gens auxquels nous tenons, ainsi que pour le plaisir et le divertissement. La façon dont nous interagissons avec un téléphone — en le touchant, en le tenant — ssignifie que l’expérience de l’utilisation d’un smartphone n’est pas comparable avec tout autre appareil. L’action de toucher est profondément sensorielle et inspire de profondes réactions émotionnelles positives.
Pour finir, et comme Flurry et Nielsen l’ont montré, les jeux mobile suscitent de puissantes émotions. Différentes recherches montrent que les jeux vidéo déclenchent de puissantes substances neurochimiques liées à la récompense et à l’appartenance.
La combinaison de ces trois facteurs montre que la pratique du jeu vidéo a la faculté de générer des émotions à la différence de tout autre support. Pour les marques souhaitant établir une connexion émotionnelle avec leur public, les jeux vidéo sont cruciaux.